Soco renonce à l’exploration pétrolière dans le parc des Virunga

Le 11 juin 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le parc des Virunga abrite plus de 200 espèces de mammifères
Le parc des Virunga abrite plus de 200 espèces de mammifères

Les gorilles des montagnes peuvent respirer. Il n’y aura pas d’exploration pétrolière dans le vaste parc national des Virunga, situé en République démocratique du Congo, classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 1979 et inscrit à la Convention Ramsar sur les zones humides.

La compagnie pétrolière britannique Soco International PLC a en effet annoncé, ce 11 juin, qu’elle cessait toute opération dans le plus ancien parc protégé d’Afrique ainsi que tout site classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

«Il est maintenant temps pour le gouvernement de la RDC de réaffirmer sa conviction que les Virunga ont une valeur exceptionnelle pour l’humanité en annulant toutes les concessions pétrolières chevauchant les limites du parc tel que cela a déjà été demandé par l’Unesco», a commenté Marco Lambertini, directeur général du WWF International.

L’ONG avait déposé en octobre 2013 une plainte contre Soco auprès de l’agence britannique de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). Une plainte que le WWF s’engage à retirer selon l’accord conclu avec le pétrolier.

Le 12 mai dernier, l’organisation avait déploré les menaces de mort proférées à l’encontre de deux membres du personnel du parc, opposés au projet d’exploration pétrolière. En près de vingt ans, plus de 140 gardes du parc ont été tués pendant l’exercice de leurs fonctions, notamment par des rebelles pratiquant du braconnage ou de la déforestation, selon la direction.

En mai 2013, Total avait décidé d’interrompre toute exploration dans le parc des Virunga, qui s’étend entre le Nord-Kivu et les frontières avec l’Ouganda et le Rwanda. Cette formidable réserve de biodiversité abrite plus de 200 espèces de mammifères, dont des gorilles des montagnes menacés d’extinction, des chimpanzés, des hippopotames, et des éléphants.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus