Singapour veut sa taxe carbone

Le 21 février 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Seule l'industrie lourde sera frappée par la taxe carbone de Singapour.
Seule l'industrie lourde sera frappée par la taxe carbone de Singapour.
Gouvernement Singapour

La mesure ne frappera que l’industrie lourde.

 

Alors que la Chine met la dernière main à l’organisation de son marché unique du carbone, Singapour préfère la voie de la taxe pour réguler ses émissions de gaz à effet de serre.

Le gouvernement de la cité-Etat a annoncé, lundi 20 février, vouloir instaurer une taxe sur les émissions industrielles de gaz carbonique dès 2019. Les assujettis seront les producteurs d’énergie et les gros industriels (électriciens, raffineurs), à l’origine de 60% des émissions singapouriennes. Au total, une quarantaine de sites, émettant plus de 25.000 tonnes de CO2 par an seraient concernés. Le montant de la taxe pourrait atteindre 20 dollars la tonne (13,3 euro).

Encore à l’état de projet, la mesure a plutôt été bien accueillie, malgré ces conséquences financières. Selon les calculs du secrétariat national au changement climatique, le coût du kilowattheure pour le particulier pourrait augmenter de 2 à 4% après l’instauration de la taxe.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus