Silicose: des causes de décès variables selon les travailleurs

Le 20 octobre 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une étude italienne publiée dans le numéro de novembre de la revue Occupational and environmental medicine apporte des données concernant la mortalité chez les personnes ayant souffert de l'une des plus anciennes maladies professionnelles: la silicose (1). Cette maladie pulmonaire incurable provoquée par l'inhalation de poussières contenant de la silice cristalline libre touche en particulier les personnes qui travaillent dans les mines, les carrières, les fonderies et sur les chantiers de maçonnerie.

Les chercheurs ont mené leur étude sur 14.929 personnes (dont 831 femmes) ayant reçu une indemnisation pour silicose entre 1946 et 1979, résidant en Toscane (Italie) et encore en vie au 1er janvier 1980.

Chez les hommes, un excès significatif de mortalité a été observé dans le cas de cancer du poumon, de la trachée et des bronches, et par cancer du foie, maladies respiratoires (silicose, asbestose…) et tuberculose. Chez les femmes, l'excès de mortalité a été observé dans le cas de maladies respiratoires (en particulier silicoses et pneumoconioses) et tuberculose.



(1) Retrospective mortality cohort study of Italian workers compensated for silicosis, Marinaccio et al., Occupational and Environmental Medicine 2006; 63:762-765




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus