Shell repousse à 2013 ses forages en mer de Chukchi

Le 17 septembre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le dôme anti-pollution n'est pas prêt.
Le dôme anti-pollution n'est pas prêt.

Après avoir stoppé ses opérations à cause de blocs de glace [JDLE], Shell a annoncé, lundi 17 septembre, qu'il repoussait ses forages d’exploration en mer de Chukchi (Alaska) à l'année prochaine après un problème sur l'un de ses navires.

L'Artic Challenger, navire du groupe doté d'un système censé éviter tout risque de marée noire lors des forages (Arctic Containment System), a été endommagé au niveau du dôme d'endiguement lors d'un test final d'homologation, indique le groupe dans un communiqué.

«Le temps requis pour réparer le dôme ainsi que les dispositions que nous avons prises pour protéger les opérations des baleiniers et nous assurer de la sécurité des opérations par rapport au mouvement de la banquise amènent le groupe à renoncer à forer dans les zones d'hydrocarbures cette année afin de poser des bases solides pour les opérations de 2013», poursuit le groupe anglo-néerlandais.

Avant la fin de la saison d'exploration, c'est-à-dire lorsque la glace empêchera toute opération, Shell va toutefois commencer le forage du plus possible de têtes de puits, qui seront ensuite refermées, et va démarrer les forages exploratoires dans la mer de Beaufort.

Depuis six ans, la Major a misé sur ces nouveaux forages et investi plus de 4 milliards de dollars (soit plus de 3 milliards d’euros) pour obtenir le permis de forer au large de la côte nord de l’Alaska. Mais selon les termes du permis, elle est contrainte de stopper toute opération avant le 24 septembre. Shell, qui avait participé au développement de l'extraction pétrolière en Alaska dès les années 1950, s'était retiré de la région à partir de 1997. Mais il y a fait un grand retour depuis 2001, en investissant des milliards de dollars dans des permis d'exploration couvrant de vastes zones sous-marines.

Les compagnies pétrolières internationales multiplient les projets de forages dans l'Arctique, qui recèlerait d'immenses ressources en hydrocarbures, au grand dam des défenseurs de l'environnement.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus