Shell, GDF Suez et Samsung, lauréats des prix Pinocchio 2014

Le 19 novembre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
61.000 internautes ont voté
61.000 internautes ont voté

Shell, GDF Suez et Samsung sont les «heureux» lauréats des prix Pinocchio 2014. Remis le 18 novembre à Paris, ces trophées épinglent les campagnes de communication trompeuses, les destructions de ressources naturelles et les pratiques les plus opaques.

 

Fin du suspense. Organisés par les Amis de la terre, en partenariat avec le Centre de recherche et d’information sur le développement (Criid), les prix Pinocchio 2014 ont été décernés par les internautes. Ouverte le 9 octobre, la consultation a plébiscité Shell (43% des votes[1]) pour la multiplication de ses projets de gaz de schiste à travers le monde. La compagnie anglo-néerlandaise est déclarée championne dans la catégorie «Une pour tous, tous pour moi», visant la politique la plus agressive en matière d’appropriation, de surexploitation ou de destruction des ressources naturelles.

GDF Suez repart avec le prix «Plus vert que vert» (42% des votes), visant la campagne de communication la plus trompeuse, pour ses mystérieuses «obligations vertes». Annoncées en mai dernier par l’énergéticien franco-belge, elles ont permis de lever 2,5 milliards d’euros pour des projets ne répondant à aucun critère social ni environnemental et dont les bénéficiaires ne sont pas connus.

Enfin, le prix «Mains sales, poches pleines» (politique financière, de lobbying ou d’approvisionnement la plus opaque) revient à Samsung pour les conditions de travail indignes dans ses usines chinoises. Avec 40% des votes, le géant de l’électronique est sanctionné pour ses heures de travail excessives, ses salaires de misère et son recours au travail des enfants.

Chargée de campagne sur la responsabilité sociale et environnementale des entreprises aux Amis de la terre, Juliette Renaud rappelle qu’il y a un an, une proposition de loi sur le devoir de vigilance des multinationales (sociétés-mères et entreprises donneuses d’ordre) a été déposée à l’Assemblée nationale par 4 groupes parlementaires. Mais son examen n’a toujours pas été inscrit à l’agenda.

 

 



[1] Sur 61.000 votes

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus