Séoul voit l’énergie en vert

Le 13 octobre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

La Corée du Sud a de la suite dans les idées. Après avoir décrété vouloir réduire de 30 % son empreinte carbone (une première pour un pays émergent !), Séoul met son programme en œuvre.

 

Première étape : le développement des énergies renouvelables qui, actuellement, ne produisent que 2 % de l’électricité sud-coréenne. Mardi 12 octobre, le ministère de l’économie du savoir (en charge des questions d’énergie) a dévoilé un plan quinquennal d’équipement en énergies vertes.

 

L’administration de Lee Myung-bak va notamment obliger la trentaine d’électriciens et de groupes industriels produisant plus de 500 mégawattheures à accroître leurs capacités solaires, hydroélectriques ou éoliennes. Cette montée en puissance devrait permettre de produire 10 % du courant à partir d’ENR en 2022.

 

D’ici 2015, le pays devrait investir 40 trillons de wons, soit environ 26 milliards d’euros. Le gouvernement injectera 17 % du montant du programme, le solde devant rester à la charge du secteur privé. Selon The Korea Times, le plan gouvernemental devrait créer 110.000 emplois.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus