Sendai: accord sur le principe de catastrophe

Le 18 mars 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Aucun objectif chiffré n'est sorti de Sendai
Aucun objectif chiffré n'est sorti de Sendai

La Troisième conférence onusienne sur la réduction des risques de catastrophe s’est conclue, ce 18 mars à Sendai (Japon), par un accord post-2015 ciblant 7 engagements de principe.

 

Les représentants de 187 pays ont accepté de s’engager à réduire drastiquement les conséquences des catastrophes pour la période 2015-2030. Sans réussir à s’entendre sur des objectifs chiffrés.

Soutien de principe aux pays en développement

Ils ont aussi promis de renforcer leur soutien aux pays en développement les plus vulnérables aux risques de catastrophe, là encore sans préciser les moyens d’y parvenir.

Un avant-goût des obstacles qui se dresseront sur la route de l’accord sur le climat, attendu à Paris en décembre prochain, ou lors des négociations autour des nouveaux objectifs du millénaire pour le développement, qui doivent être fixés en septembre prochain à New York.

Autres engagements de l’accord de Sendai, non contraignant: accroître l’accès des pays aux systèmes d’alerte, l’information du public sur les risques de catastrophe, et le nombre d’Etats couverts par une stratégie nationale ou des plans locaux de prévention.

Un lourd bilan

Au cours des 10 dernières années, couvertes par le précédent plan de Hyogo, les catastrophes ont fait 700.000 morts dans le monde et généré 1.400 milliards de dollars (1.320 Md€) de dommages dont 90% en raison d’événements climatiques extrêmes. Selon le secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-Moon, il suffirait d’allouer 6 Md$ (5,7 Md€) par an à la prévention des risques pour sauver de nombreuses vies et réduire de 360 Md$ (340 Md€) la facture d’ici 2030. Seul le Japon, victime d’un séisme et d’un tsunami en mars 2011, a sorti son chéquier pour allouer 4 Md$ (3,8 Md€) à la réduction des risques de catastrophe pendant 4 ans.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus