Sélénium: débat aux Etats-Unis

Le 10 mars 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une polémique a récemment éclaté aux Etats-Unis entre le Département de l'intérieur et les industriels, concernant la norme de qualité de l'eau pour le sélénium, une substance chimique toxique.

En décembre dernier, l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) a annoncé vouloir réviser le critère de qualité de l'eau pour le sélénium. Ce métalloïde est présent naturellement dans l'eau et le sol, mais il provient aussi de certaines industries, comme les centrales de charbon, ainsi que de l'irrigation des sols, beaucoup pratiquée dans certains Etats comme la Californie. A très faible dose, le sélénium est bénéfique aux hommes et aux animaux, mais il devient vite toxique. Aux Etats-Unis, le taux de cette molécule ne doit pas dépasser 5 parties par milliard (5 ppb) dans l'eau. Mais l'EPA veut remplacer cette réglementation et mettre en place une norme de concentration de sélénium dans les poissons qui, avec les oiseaux, sont les principales victimes du sélénium, comme l'a illustré la contamination de la réserve de Kesterson en Californie. En 1985, des centaines d'oiseaux et de poissons ont été atteints de malformations et sont morts, conséquence de l'écoulement d'eaux d'irrigation. Les taux de sélénium étaient alors 300 fois supérieurs à la norme.

La proposition de l'EPA d'un taux de 7,9 ppb de masse sèche a été favorablement accueillie par les industries concernées, mais moins par le service américain de la pêche et de la vie sauvage (1) et le bureau de géologie (2) qui dépendent du Département de l'intérieur. Selon la revue américaine Environmental science and technology, le Département ne veut plus s'exprimer tant qu'un accord n'aura pas été trouvé avec l'EPA. Les scientifiques de l'USFWS et de l'USGS estiment que la concentration de 7,9 ppb pourrait entraîner une augmentation du taux de mortalité chez les oiseaux et les poissons. De leur côté, les industriels et les agriculteurs avancent que la norme actuelle demande des investissements trop lourds.



(1): US Fish and wildlife service ou USFWS

(2): US Geological survey ou USGS




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus