Seine Normandie vote son programme d’intervention

Le 19 octobre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Moins d'argent pour l'eau potable.
Moins d'argent pour l'eau potable.

Réuni jeudi 18 octobre en séance plénière, le comité de bassin Seine Normandie a adopté le 10e programme de l’agence de l’eau éponyme.

Son objectif, indique le comité dans un communiqué, est de rétablir un bon état écologique dans les deux tiers des eaux de surface du bassin d’ici 2015, conformément à la directive-cadre sur l’eau.

Le tout en se serrant la ceinture. De 2013 à 2018, le montant des redevances perçues décroîtra en coût réel, ce qui est une première dans l’histoire de l’agence. Conséquence: une baisse des investissements. Ceux-ci devraient s’élever à 3,7 milliards d’euros sur la période, contre 4,2 milliards pour le plan 2007-2012. Ce sont notamment les aides aux installations de traitement des eaux usées (-390,5 M€) et d’eau potable (- 256,5 M€) qui en pâtiront.

Autre nouveauté: un très léger rééquilibrage des contributions entre catégories d’usagers. La part des consommateurs passera de 92,4% en 2012, à 90,8% en fin de programme. Inversement, la part des industriels passera de 5,4% du total des redevances à 7,07% en 2018. La quote-part des agriculteurs reste stable à 2%.

Au total, estime le comité, ce sont près de 6,5 milliards de travaux qui devraient être réalisés pour l’amélioration de la qualité de l’eau, dans le bassin, d’ici 2018.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus