Sedif: les élus votent pour la poursuite d’une gestion par le privé

Le 15 décembre 2008 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les élus du syndicat des eaux d'Ile-de-France (Sedif) ont voté en majorité le 11 décembre pour le maintien de la délégation de service public de l’eau à une entreprise privée au 1er janvier 2011, selon une dépêche AFP du même jour.

«La gestion du plus gros service d'eau potable en Europe restera dans les mains du secteur privé», souligne l’AFP. Les 142 élus du Sedif ont voté jeudi par 88 voix contre 54, pour le maintien de la délégation de service public, confiée depuis 1923 au groupe Veolia (ex-Générale des eaux) dont le contrat expire en 2010. L’option de la création d’une régie publique, privilégiée par les élus de gauche, a été abandonnée. La banlieue parisienne a donc fait le choix inverse de la capitale, qui a remunicipalisé sa gestion de l’eau lors d’un vote le 24 novembre dernier.

«Le Comité du Sedif s’est prononcé à une très large majorité pour une délégation de service public sous la forme d’une régie intéressée totalement refondue», annonce le Sedif dans un communiqué du 11 décembre. Un cahier des charges devrait être prochainement établi pour le futur appel d’offres.

Présidé par André Santini (Nouveau centre), secrétaire d'Etat chargé de la fonction publique et maire d'Issy-les-Moulineaux, le Sedif fournit en eau potable 4 millions d'habitants répartis sur 144 communes de la banlieue parisienne.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus