Sécheresse record en Amazonie en 2010

Le 30 mars 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une nouvelle étude financée par la Nasa révèle qu’en 2010, la surface de la forêt amazonienne s’est fortement réduite, suite à l’épisode de sécheresse qui a affecté le bassin amazonien.

« Etudier la couverture végétale de l’Amazonie est un moyen de mesurer la santé de la forêt. Cette couverture s’est considérablement réduite ces dernières années sur une surface équivalente à 3,5 fois la surface du Texas», a déclaré Liang Xu de l’université de Boston (Etats-Unis) et auteur principal de l’étude. Et celui-ci de compléter: « La forêt n’a pas retrouvé sa taille initiale même après la fin de la sécheresse, fin octobre 2010».

La sensibilité de la forêt amazonienne à la sécheresse est intensément étudiée. Et les modèles numériques prédisent un changement climatique dans cette région. Un phénomène qui devrait se concrétiser par des températures plus élevées et une réduction des précipitations, ce qui pourrait entrainer un certain stress hydrique sur le milieu. La forêt pourrait alors se transformer en pâturages ou en savane. Or ce changement de végétation accélère la libération dans l’atmosphère du carbone stocké dans le bois en décomposition, et accélère donc le phénomène de réchauffement climatique.

Dans l’étude qui n‘a pas encore été publiée, mais qui a été acceptée pour publication dans la revue Geophysical research letters, une revue de l’union de géophysique américaine, une dizaine d’années de données satellitaires provenant d’un spectroradiomètre [1], et de différentes missions de mesures de précipitation [2] ont été exploitées. Les cartes produites mettent en évidence en 2010 une réduction de la végétation 4 fois plus importante qu’en 2005, la précédente année record de sécheresse.

« Les données Modis indiquent que les conséquences de la sécheresse sur la végétation de la forêt amazonienne sont plus étendues, plus graves et plus longues dans le temps que lorsqu’on analyse uniquement les précipitations», explique Arindam Samanta, co-auteur de l’étude.

La sévérité de la sécheresse 2010 a également pu être observée sur les rivières du bassin amazonien. Les niveaux ont commencé à baisser en août 2010 pour atteindre des records fin octobre, avant de réaugmenter.

« L’année dernière a été une année record de sécheresse si on examine les relevées faites sur le Rio Negro, dans le port de Manaus et en les comparant aux 109 dernières années», explique Marcos Costa, de l’université fédérale de Vicosa au Brésil et co-auteur de l’étude.

 



[1] Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer (Modis)

[2] Tropical Rainfall Measuring Mission (TRMM)



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus