Sécheresse: le gouvernement se limite à la prévention

Le 16 février 2006 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Bien que les niveaux des nappes phréatiques annoncent déjà une sécheresse pour l'été 2006, les ministres chargés de l'environnement et de l'agriculture n'envisagent qu'une simple campagne de prévention.

«Y aura-t-il assez d'eau pour tout le monde?» C'est par cette accroche que le ministère chargé de l'environnement va lancer sa première campagne de sensibilisation à l'économie d'eau. Mais une action de prévention est-elle suffisante alors que les nappes phréatiques accusent déjà un déficit important? A la suite du premier comité national sécheresse, qui a permis une analyse de la situation sur le terrain, le bilan est lourd. Les ministres chargés de l'environnement et de l'agriculture, Nelly Olin et Dominique Bussereau en ont d'ailleurs fait état. L'insuffisance des pluies automnales et hivernales des derniers mois se sont ajoutées aux carences de l'an passé: il en manque entre un tiers et 50%. «Fin janvier, le débit des cours d'eau était de 20 à 70% plus faible que les normales saisonnières sur la quasi-totalité du territoire. Et en ce moment on constate encore une baisse des nappes», précise Nelly Olin. Surtout, la sécheresse n'est pas qu'une préoccupation des régions de l'Ouest ou Provence-Alpes-Côte d'Azur, elle s'étend en effet dans le quart Nord-Est du territoire. «La situation est comparable voire plus fragile que celle de 2005», souligne la ministre. En somme, même si le printemps est pluvieux, la France est assurée de connaître une nouvelle année de sécheresse.

Pourtant les actions des ministères ne semblent pas à la hauteur de la catastrophe annoncée. Outre la campagne d'affichage à destination des agriculteurs, des industriels et des particuliers, Nelly Olin et Dominique Bussereau vont envoyer un courrier de sensibilisation à chaque agriculteur irriguant pour une plus grande vigilance dans le choix de leurs cultures. Une action effectuée sur la base de la mobilisation des agriculteurs qui aurait réduit de 9% leurs surfaces en maïs grain cette année, ce qui pourrait porter la baisse à 20% sur 2 ans. La sécheresse n'est peut-être pas la seule raison de cet effort, la modification des aides de la Politique agricole commune (Pac) qui limite la surprime à l'irrigation doit certainement jouer un rôle (1). Afin de limiter des crises en matière d'eau potable, Nelly Olin a demandé à chaque agence de l'eau de réserver une dotation d'un million d'euros pour pouvoir intervenir sur des travaux d'urgence, comme les interconnexions de réseaux.

La ministre a également affirmé qu'elle allait proposer l'obligation de compteurs d'eau dans les bâtiments collectifs neufs et la mise en place de zones de sauvegarde de la ressource dans le cadre du projet de loi sur l'eau, dont la lecture à l'Assemblée nationale est repoussée à mai. Autre mesure: une expérience pilote sur 10 bassins versants de démarche intégrée de gestion des eaux afin de réduire les déséquilibres entre offre et demande en eau. Ainsi ils seront le lieu d'expérimentation de plusieurs actions comme l'économie d'eau, la mobilisation de ressources ou le développement de nouvelles techniques. Dominique Bussereau a également évoqué les projets de retenue collinaire qui pourraient être mis en place l'été prochain. Le 2 mars, Nelly Olin et son confrère chargé des sports, Jean-François Lamour, vont signer une charte avec la Fédération française de golf pour promouvoir les comportements vertueux en matière d'utilisation de l'eau dans ces installations. Objectif; réduire de 30% leur consommation d'eau en 3 ans.

Une campagne de communication va t-elle être suffisante pour limiter les dégâts? La politique de lutte contre la sécheresse ne manque t-elle pas d'incitations plus importantes alors que c'est la quatrième sécheresse consécutive qui s'annonce? La situation aura certainement évolué d'ici au prochain comité national sécheresse qui se tiendra le 12 avril.



(1) Voir article en lien daté du 14/02/06.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus