Sea Shepherd reprend la mer

Le 05 novembre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Berger des mers repart à l'assaut des baleiniers japonais.
Le Berger des mers repart à l'assaut des baleiniers japonais.

L'ONG de défense des océans Sea Shepherd a officiellement ouvert, ce lundi 5 novembre, sa campagne 2012, baptisée «Tolérance zéro», en lançant son navire-amiral à la poursuite de la flotte nippone.

Le Steve Irwin a quitté Melbourne pour prendre la tête de la 9e campagne de l'association, la plus ambitieuse de son histoire, avec quatre navires -dont le Brigitte Bardot- un hélicoptère, trois drones et une centaine de personnes engagées.

La campagne est plus précoce que les années précédentes parce que les militants entendent perturber les baleiniers dans le Pacifique Nord, au large du Japon, plutôt que de les attendre dans les eaux de l'Antarctique.

Les activités de la flotte nippone dans l'Antarctique sont, officiellement, destinées à la recherche scientifique, une pratique tolérée par la Commission baleinière internationale qui interdit la chasse commerciale au cétacé depuis 1986.

Les autorités japonaises affirment que cette pêche fait partie intégrante de la culture nippone, sans cacher que la viande de baleine termine sur les étals.

En 2011, le Japon avait néanmoins été contraint d'interrompre prématurément sa campagne de pêche à cause du harcèlement des militants écologistes, après avoir capturé seulement 172 baleines, soit un cinquième de leur objectif [JDLE].

En mars 2012, ils étaient rentrés après avoir capturé 266 baleines de Minke (Balaenoptera bonaerensis) et 1 rorqual commun (Balaenoptera physalus), soit moins d'un tiers des quelque 900 cétacés qu'ils comptaient tuer.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus