Sea Shepherd ferme la saison de la chasse à la baleine

Le 20 février 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le baleinier japonais a éperonné 2 navires du Sea Shepherd et son ravitailleur
Le baleinier japonais a éperonné 2 navires du Sea Shepherd et son ravitailleur
?Sea Shepherd

Les équipages de Sea Shepherd peuvent crier victoire, même si deux bateaux de l’ONG ont été éperonnés, ce 20 février, par un baleinier. L’épisode devrait en effet clore la saison de la chasse japonaise aux cétacés dans les mers australes.

Les deux navires de l’ONG écologiste, le Steve Irwin et le Bob Barker, ont été éperonnés par le Nisshin Maru, un navire-usine japonais de plus de 8.000 tonnes, alors qu’ils tentaient de l’empêcher de se ravitailler. Le radar et tous les mâts du Bob Barker ont été détruits. Le Sun Laurel, navire-ravitailleur du Nisshin Maru d’une centaine de mètres de long, a également été touché et abandonné par son équipage. Ce pétrolier ravitailleur de 5.000 t est désormais pris en remorque et escorté par la flotte de Sea Shepherd.

«C’est extraordinairement dangereux et c’est en violation de la loi internationale», a réagi Bob Brown, le nouveau président de la branche australienne de l’organisation (voir JDLE).

Selon Paul Watson, le fondateur de Sea Shepherd, la saison de la chasse à la baleine se terminant dans 18 jours, les baleiniers n’auront pas le temps de se réapprovisionner. «Je pense que la chasse est finie pour cette saison», a-t-il déclaré à la chaîne américaine ABC News. Toutefois, les navires japonais auraient déjà capturé au moins 12 baleines.

Alors que la chasse aux grands cétacés est interdite par la Commission baleinière internationale (CBI) depuis 1986, le Pays du soleil levant bénéficie d’une tolérance, accordée à des fins de recherche. Or les baleines se retrouvent finalement sur les étals nippons.

Farouchement opposée à cette pratique, l’Australie a déposé, en 2010, une plainte devant la Cour internationale de justice de La Haye pour y mettre fin. Mais Canberra n’a jamais envoyé de bateau pour surveiller cette chasse dans l’Océan austral.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus