Santé travail: les risques psychosociaux en hausse

Le 05 octobre 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Si, depuis 10 ans, les problèmes de santé au travail ont évolué, certaines pathologies, comme l'asthme professionnel, ont connu une diminution. En revanche, les risques psychosociaux ont enregistré une «constante augmentation», selon un rapport publié mardi 4 octobre par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).

Ce rapport s'appuie sur les données recueillies dans les 32 centres de consultation de pathologie professionnelle (CCPP) intégrés dans les CHU en France.

Ainsi, entre 2001 et 2009, le réseau national de vigilance et de prévention des pathologies a enregistré 118.852 problèmes de santé au travail (PST) signalés au sein des centres de consultation de pathologies professionnelles. Le nombre annuel de problèmes de santé a augmenté de près de 6% par an en moyenne (53% en 8 ans), quel que soit le motif de consultation. Sur le total, 47.768 pathologies ont été diagnostiquées par des experts comme étant directement liées au travail.

Les plus fréquemment signalées sont les pathologies respiratoires (24%). Mais fait nouveau, avec 22% des pathologies signalées, les psychopathologies du travail se hissent en deuxième position. Viennent ensuite les maladies de la peau (17%) et les maladies ostéo-articulaires (16%) c’est-à-dire celles qui affectent les os, les cartilages et les ligaments.

Les tumeurs représentent 7,6% des signalements et les maladies de l’oreille 5,6%. Chez les hommes, les tumeurs, les maladies de l’oreille et les maladies respiratoires sont les familles de pathologie les plus souvent rapportées. Les femmes souffrent principalement de «troubles mentaux et du comportement», oupsychopathologies du travail, de maladies dermatologiques et de maladies ostéo-articulaires.

Il ressort de cette étude que depuis 2001, «les pathologies ou symptômes psychiques vus dans le réseau sont en constante augmentation chez les hommes comme chez les femmes», la progression la plus importante étant observée dans le tertiaire et particulièrement dans «les secteurs de l’immobilier-location, les services aux entreprises, l’administration publique et les autres services collectifs et sociaux personnels, puis dans les secteurs de la santé, du commerce et de la réparation automobile». L’augmentation est moindre dans le secteur industriel.

L'enquête montre cependant que dans l'industrie, le taux de pathologies professionnelles liées aux risques psycho-sociaux est passé de 3,7% en 2001 à 14,6% en 2009. La hausse est encore plus nette dans le secteur de la santé, passant de 8 à 37%. Dans son rapport, l'Anses note qu'il est difficile «de faire la part des choses entre une augmentation due à la propension de plus en plus importante qu'ont les personnes à consulter pour des questions de ce type et un phénomène réel d'augmentation d'incidence», mais relève un doublement des cas ayant une origine professionnelle certaine entre 2007 et 2009.

Les troubles musculo-squelettiques, qui constituent plus de 80% des maladies professionnelles, sont également en augmentation dans l'ensemble des secteurs, selon l'Anses.

En ce qui concerne les allergies professionnelles, en augmentation depuis les dernières décennies, le rapport montre une diminution globale du nombre de cas d'asthme, attribuée notamment à une meilleure prévention, même si les experts soulignent que certains produits désinfectants utilisés notamment dans les hôpitaux (ammoniums quaternaires) affectent ces bons résultats.

 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus