Santé et environnement: l’Anses lance un appel à projets

Le 23 février 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a lancé le 22 février un appel à projets de recherche sur la santé-environnement et la santé au travail.

L’objectif de cet appel est de «conduire les communautés scientifiques à produire des données utiles aux différentes phases de l’analyse du risque sanitaire», précise le communiqué de l’Anses. Il décline en particulier les priorités de recherche du deuxième plan national Santé-environnement, du deuxième plan Santé au travail, du plan Cancer 2009-2013 et du plan Ecophyto 2018 (dans le JDLE).

Au titre de ces différents plans, «l’appel à projets reprend les thématiques de l’impact sanitaire des substances toxiques, cancérogènes, mutagènes ou reprotoxiques, des particules atmosphériques, de l’amiante environnemental, des nuisances sonores…», explique l’agence. Certains projets comme par exemple ceux qui portent sur les risques émergents (nouvelles technologies, nanomatériaux, résidus de médicaments, perturbateurs endocriniens, risques psycho-sociaux) bénéficieront d’une attention particulière.

Cet appel intègre un appel spécifique à des projets sur les effets des radiofréquences sur la santé. L’Anses a en effet repris les missions de la fondation Santé et radiofréquences (dans le JDLE). «Celles-ci seront financées grâce au produit d’une taxe sur les émetteurs radiofréquences dont 2 millions d’euros sont affectés directement à l’Anses», est-il précisé.

Le budget de l’appel à projets s’élève à plus de 6 M€. Les co-financeurs sont l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), l’Institut national du cancer (Inca) et l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) au titre du plan Ecophyto 2018. «Ces financements complètent les budgets initiaux délégués à l’Anses par les ministères chargés de l’écologie et du travail auxquels s’ajoutent les produits de la taxe radiofréquences.»

147 dossiers ont été déposés pour l’appel à projets de 2010[1], contre 118 en 2009. En 2011, le processus de sélection de l’appel se fera selon une nouvelle procédure. La première sélection se fera sur lettre d’intention, et la seconde sur la base d’un dossier complet, si la lettre d’intention a été sélectionnée.

L’Anses précise enfin qu’une rencontre scientifique aura lieu le 10 mai prochain sur le thème: «Des TMS aux nanoparticules, risques d’aujourd’hui en santé-environnement-travail».



[1] Le montant moyen des financements accordés était en 2010 de 110 k€. Le programme a financé 276 projets de recherche depuis son lancement en 2002, pour un total de 26 millions d’euros



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus