Santé des ouvriers du BTP: des plus et des moins

Le 12 février 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Si l'on compare avec les autres secteurs d'activité, les ouvriers du bâtiment sont davantage exposés: aux intempéries (1 ouvrier sur 3 travaille plus de 20 heures par semaine à l'extérieur) et aux produits chimiques (8 ouvriers sur 10 exposés à au moins un produit chimique, contre 6 sur 10 dans l'industrie). Ils portent aussi plus souvent des charges lourdes: 63% en soulèvent au moins deux heures par semaine et 1 sur 5 pendant au moins 20 heures. Et ils sont 2 à 3 fois plus exposés aux vibrations des membres supérieurs que les autres ouvriers, les monteurs et les charpentiers y sont même 4 fois plus exposés. Si ce constat dressé par la Direction de l'animation et de la recherche des études et des statistiques (Dares) du ministère chargé du travail n'est pas surprenant, il n'en est pas moins inquiétant pour la santé de ces travailleurs.

Toutefois, indique la Dares,  l'organisation du travail des ouvriers du bâtiment est moins contraignante en moyenne, et ils déclarent disposer de plus de latitude décisionnelle et de soutien social au sein de l'entreprise que les ouvriers des autres secteurs.

En 2003, le secteur du BTP employait 1,3 million de salariés, essentiellement de sexe masculin.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus