Samsung: les smartphones défectueux vont être recyclés

Le 28 mars 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
4,3 millions de smartphones sont concernés selon Greenpeace
4,3 millions de smartphones sont concernés selon Greenpeace

Le groupe sud-coréen Samsung a annoncé, le 27 mars, qu’il allait reconditionner et recycler les téléphones Galaxy Note 7 qui avaient été rappelés depuis septembre pour un risque d’explosion.

 

Il aura fallu 5 mois pour que le premier fabricant mondial de smartphones se décide enfin à rouvrir le dossier des Galaxy Note 7. Le 18 octobre dernier, Samsung s’était en effet contenté d’organiser le remboursement et le remplacement de l’appareil.

Dans un nouveau communiqué, publié le 27 mars, le fabricant s’engage «à recycler et à traiter les appareils récupérés dans le respect de l’environnement». Quand c’est possible, les smartphones seront reconditionnés ou proposés comme téléphones de location. Un bémol toutefois: ce projet nécessite encore l’aval des autorités nationales et des transporteurs, et doit répondre à une demande locale. «Les dates de sortie seront déterminés en conséquence», affirme le groupe.

 

Composants et métaux précieux

Autre solution: «Tous les composants réutilisables le seront», poursuit Samsung. C’est en particulier le cas des semi-conducteurs et des modules de l’appareil photo. L’entreprise promet aussi d’extraire les métaux précieux, comme l’or, l’argent, le cuivre et le nickel, tout en préservant l’environnement. Pour cela, elle compte faire appel à des entreprises spécialisées.

Enfin, le géant des télécommunications va participer au programme de recherche lancé par l’UE pour mettre au point un nouveau procédé de recyclage des smartphones.

 

100 kg d’or

Après des mois de mobilisation, Greenpeace a salué cette décision. L’ONG avait en effet interpellé le fabricant dès le 1er novembre au sujet des nombreuses ressources enfermées dans les smartphones défectueux. En se basant sur une étude réalisée par l’institut allemand Öko, elle estime que 4,3 millions de téléphones Galaxy Note 7 représentent plus de 20 tonnes de cobalt, plus d’une tonne de tungstène, 1 t d’argent, 100 kilogrammes d’or et de 20 à 60 kg de palladium.

«De nombreuses personnes à travers le monde ont signé des pétitions, manifesté, et envoyé des e-mails au PDG de Samsung. C’est une grande victoire pour chacune d’entre elles», a déclaré Jude Lee, chargé de campagne à Greenpeace Asie de l’Est.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus