Saisie record d’ivoire illégal au Sri Lanka

Le 23 mai 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
De la pure médecine chinoise.
De la pure médecine chinoise.

Les autorités srilankaises ont saisi à bord d'un navire 1,5 tonne d'ivoire africain, étiqueté comme des déchets plastique et destiné à un acheteur à Dubaï, a indiqué ce mercredi 23 mai un responsable des douanes à Colombo.


«Le conteneur recélait 359 morceaux d'ivoire provenant du Kenya et se trouvait dans le port de Colombo lorsque les agents de la douane ont reçu un tuyau sur ce bateau», a indiqué Udayanath Liyanage, le directeur des douanes.
«Nous avons confisqué l'ivoire selon le règlement de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore

sauvages menacées d'extinction (Cites), l'organisation affiliée à l'ONU chargée de la protection des espèces en danger», a-t-il ajouté.
La contrebande de défenses d'éléphant est alimentée par une forte demande en Asie et au Moyen-Orient où l'ivoire est utilisé comme décoration ou pour des remèdes médicinaux traditionnels.

La Cites a prohibé le commerce international de l'ivoire en 1989, même si elle a fini par autoriser, à partir de 1997, les pays d'Afrique australe à procéder à quelques ventes ponctuelles.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus