Sacs plastique, une «taxophilie» française

Le 09 décembre 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un acharnement «taxophile». C’est ainsi que l’association européenne des producteurs de matières plastiques, PlasticsEurope, a qualifié les propositions successives de taxation des sacs plastique de la commission des finances.

Dans la nuit du 3 au 4 décembre dernier, quelques jours avant le début de l’examen du projet de loi de finances rectificatif 2008 commençant aujourd’hui, la commission des finances de l’Assemblée nationale a en effet introduit cette taxe que PlasticsEurope juge «inutile, malvenue et incohérente».

Le nombre de sacs en circulation a baissé depuis 2003, passant de 15 à 3 milliards d’unités, rappelle la fédération. Qui juge préférable de mettre l’accent sur les sacs réutilisables, écologiquement rentables au bout de 4 utilisations, plutôt que de favoriser l’essor du sac biodégradable.

La commission des finances de l’Assemblée nationale proposait une taxe d’un montant de 0,12 euro par sac plastique.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus