Sacs jetables: les Ecossais passent à la caisse

Le 20 octobre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Marks & Spencer s'est engagé reverser les recettes à des associations de protection de l'environnement
Marks & Spencer s'est engagé reverser les recettes à des associations de protection de l'environnement

Après le Pays de Galles et l’Irlande du Nord, c’est au tour de l’Ecosse d’appliquer dans ses magasins une taxe de 5 pence (environ 6 centimes d’euro) sur les sacs à usage unique afin d’en décourager l’utilisation.

800 millions de sacs jetables

La taxe s’applique à tous les sacs jetables, qu’ils soient en plastique, en papier ou biodégradables, et cela dans tous les types de commerces. L’an dernier, les Ecossais ont utilisé 800 millions de sacs jetables à usage unique, qui se sont accumulés dans les décharges, les sites naturels ou la mer, affectant gravement la faune marine.

L’association Zero Waste Scotland, qui pilote la mise en place de cette nouvelle taxe, encourage les distributeurs à reverser leurs recettes à des associations de protection de l’environnement, comme s’y sont déjà engagés les enseignes Superdry, Marks & Spencer et la Co-operative.

Selon Patrick Harvie, du parti Vert écossais, «il faudrait aller plus loin, pour ne pénaliser les seuls consommateurs mais encourager aussi les fabricants à réduire leur production d’emballages à usage unique».

Selon The Guardian, la mise en place de cette taxe au Pays de Galles, en octobre 2011, a fait chuter le recours aux sacs plastique dans les supermarchés entre 70 et 96%.

 

L’Angleterre à la traîne

Seule l’Angleterre hésite encore à mettre cette taxe en pratique, malgré la mobilisation de plusieurs ONG britanniques.

L’Union européenne s’oriente pourtant vers une réduction de 80% de l’utilisation des sacs en plastique à usage unique en 2019, en laissant aux états membres le choix des moyens pour y parvenir: taxe, réduction ou interdiction de commercialisation. La France a choisi pour sa part la voie de l’interdiction à partir du 1er janvier 2016, selon une disposition du projet de loi sur la transition énergétique, en cours d’adoption au Parlement.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus