Sabotage sur la ligne Cotentin-Maine

Le 01 février 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Réseau de transport d'électricité (RTE) va porter plainte pour dégradations de biens après le déboulonnage d'un pylône de la future ligne à très haute tension (THT) Cotentin-Maine, qui doit acheminer l'électricité du futur réacteur nucléaire EPR de Flamanville (Manche), a-t-on appris ce mercredi 1er février auprès de RTE, chargé du chantier.

Des boulons ont été démontés dans la nuit de lundi à mardi sur un pylône en cours d'assemblage au sol à Montaudin (Mayenne), a expliqué à l'AFP Jean-Michel Ehlinger, directeur des travaux de la THT Cotentin-Maine.

«Il s'agit d'un acte de sabotage, dangereux pour ceux qui l'ont commis et pour les ouvriers qui travaillaient le lendemain, a-t-il souligné, en expliquant que les pièces qui n'étaient plus attachées entre elles risquaient de tomber sur quelqu'un.»

Avec un budget de 350 millions d'euros, 163 kilomètres de lignes, 420 pylônes, jusqu'à 40 entreprises et 800 à 900 salariés mobilisés au plus fort de l'activité, la construction de la future ligne est un des plus gros chantiers jamais mené par RTE, selon le gestionnaire du réseau de transport.

Ses opposants redoutent les effets sur la santé des ondes émises par la THT et demandent que soit menée une étude épidémiologique sur le sujet avant construction.

Après de multiples et vains recours en justice, la THT fait encore l'objet de 6 recours devant le Conseil d'Etat, selon RTE. L'un d'entre eux a été déposé par le député UMP Pierre Méhaignerie au nom de la communauté de communes de Vitré (Ille-et-Vilaine) que préside l'ancien Garde des sceaux.

Quatre départements sont concernés par le chantier (Manche, Ille-et-Vilaine, Mayenne, Calvados).
 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus