Sabella arrête de nouveau sa production d’électricité

Le 15 juin 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le démonstrateur d'Ouessant sera remonté en juillet.
Le démonstrateur d'Ouessant sera remonté en juillet.
DR

La première hydrolienne raccordée au réseau français d’électricité joue décidément de malchance.

Mi-avril, son constructeur, la société Sabella, a interrompu la production d’électricité de sa machine, immergée par une cinquantaine de mètres de fond, à 2 kilomètres au large d’Ouessant.

En cause: la portion de câble, reliant la turbine de 1 mégawatt électrique à l’île, endommagée lors de la pose de la machine. Si elles n’interdisent pas l’injection de courant sur le réseau, les conséquences de l’incident réduisent les capacités de pilotage de l’engin de 400 tonnes.

Pour éviter tout dommage au démonstrateur, les dirigeants de l’entreprise quimpéroise ont préféré le stopper, avant de le remonter dans le courant de l’été. Après accord des autorités maritimes, une nouvelle période d’essai pourrait reprendre à l’automne prochain.

Attaque de pirates

En octobre 2015, l’hydrolienne avait déjà dû être arrêtée à la suite d’une attaque de pirates informatiques. Les hackers avaient crypté les données produites par l’ordinateur assurant la liaison entre la machine et la terre. Une rançon avait été réclamée à Sabella qui assure ne jamais l’avoir payée. La turbine avait néanmoins été stoppée plusieurs semaines, le temps que l’entreprise reprenne le contrôle de son calculateur.

En partenariat avec Engie, Sabella prévoit de mettre en service une ferme-pilote de plusieurs hydroliennes qui fournira l’essentiel du courant consommée par les Ouessantins.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus