S’assoupir au travail est de plus en plus banal

Le 20 juillet 2007 par Diana Semaska
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Vos paupières vous semblent souvent peser plusieurs tonnes lorsque vous êtes au travail? Ne culpabilisez plus : vous n'êtes pas seul. Un Britannique sur vingt lutterait chaque jour pour ne pas s'endormir au bureau, ce qui coûterait environ 68 milliards de livres par an à l'Angleterre.

Le nombre de cas d'endormissement sur le lieu de travail augmenterait, selon Alison Proctor et Catherine Billings, spécialistes du sommeil au Groupe d'hôpitaux universitaires de Sheffield, lors de la Rencontre scientifique annuelle organisée cette semaine par la Société de médecine professionnelle. «L'Angleterre a mis du temps avant de s'intéresser à la privation de sommeil, alors que c'est un problème sérieux qui a un impact significatif sur la vie de millions de personnes», insiste Me Proctor.

Cette progression serait en grande partie due à l'obésité. «La privation de sommeil est liée à un manque d'oxygène dans les poumons, ce qui a pour conséquence de perturber l'organisme la nuit», ajoute-t-elle. «Les poumons d'une personne obèse se remplissent difficilement d'air, même si les non-obèses peuvent souffrir aussi de fatigue sévère.»

Le manque de sommeil inquiète, surtout lorsqu'il affecte les conducteurs de train, bus et poids lourds. «Vingt pour cent des accidents de la route sont dus à l'endormissement au volant», affirme Catherine Billings. «Il faut s'assurer que tous les conducteurs sont évalués correctement et qu'ils dorment les huit heures nécessaires au bon fonctionnement de l'organisme.» Les personnes soumises au régime des «3x8» ou à de fortes pressions sur leur lieu de travail souffriraient également de manque de sommeil.

Un humain a besoin, en moyenne, de 6,5 à 8,5 heures de sommeil pour fonctionner normalement et maintenir au mieux sa mémoire, ses performances et sa bonne humeur.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus