RWE retarde le plus gros champ éolien offshore du monde

Le 26 juillet 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le problème reste de raccorder les fermes offshore au réseau de transport.
Le problème reste de raccorder les fermes offshore au réseau de transport.

Depuis le temps que les compagnies électriques allemandes râlent contre le manque de réseau de transport pour relier les champs d’éoliennes offshore au continent, il fallait bien que cela arrive.

Mercredi 25 juillet, dans un entretien accordé à Handelsblatt, Hans Buenting a annoncé que sa compagnie (le second énergéticien allemand) stoppait Innogy Nordsee. Lancé en 2008, ce maxi projet éolien prévoit la mise en service de 1.000 mégawatts de capacités d’ici 2014, à une quarantaine de kilomètres au large des côtes de la Basse-Saxe (Allemagne). Montant estimé de l’installation de 166 machines de 6 MW de capacité unitaire: plus de 3 milliards d’euros.

Cette décision, explique le patron de RWE, est motivée par l’insécurité juridique régnant actuellement outre-Rhin. La législation prévoit, en effet, que les gestionnaires de réseaux de transport (GRT) dédommagent les exploitants de parcs éoliens en cas de défaillance de leur réseau. Or les GRT allemands ne sont pas des familiers de l’univers marin. La loi a donc plutôt tendance à les décourager d’installer des lignes à haute tension sous la mer.

Or, sans lignes à haute tension où injecter les électrons, les parcs éoliens deviennent de magnifiques éléphants blancs, d’où la colère exprimée par Hans Buenting.

Le gouvernement fédéral a promis d’améliorer le cadre juridique existant. Sans convaincre, pour le moment, les électriciens, lesquels doivent désormais provisionner de lourdes charges imposées par la sortie du nucléaire, d’ici 2022. Outre leurs investissements dans les renouvelables. RWE a ainsi prévu de consacrer 5 milliards d’euros dans les ENR d’ici 2016.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus