Russie: l’électricien SEU attend son heure

Le 18 septembre 2006 par Enerpress
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Voilà des mois que l’électricien les Systèmes énergétiques unis (SEU) piaffe d’impatience pour réaliser des projets entrant dans le cadre de la mise en oeuvre conjointe. C’est peut-être sur le point d’aboutir. Après des rumeurs récentes de publication de l’inventaire russe des émissions (indispensable pour pouvoir conclure des contrats climatiques internationaux), le vice-Premier ministre a laissé entendre que le Kremlin allait «dans un proche avenir» adopter un programme d’investissements climatiques. SEU ne cache pas qu’il a dans ses cartons 70 projets, qui pourraient éviter, globalement, l’émission de 60 millions de tonnes équivalent CO2.