Rugy revient sur les chasses traditionnelles

Le 02 octobre 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Bientôt, un établissement qui remplacera AFB et ONCFS.
Bientôt, un établissement qui remplacera AFB et ONCFS.
DR

Peut-être échaudé par les réactions négatives suite à la publication de ses arrêtés encadrant les chasses traditionnelles aux oiseaux, le ministre de la transition énergétique s’empare de nouveau du sujet. Avec une réforme à la clé.


Dans un communiqué publié ce mardi 2 octobre, François de Rugy annonce la création d'un groupe de travail sur les chasses traditionnelles, qui pourrait être, espèrent les chasseurs, l'occasion de rediscuter des quotas qui viennent d'être abaissés.
Cette annonce a été faite à l'issue d'une rencontre avec une délégation de la Fédération nationale des chasseurs (FNC) et son président Willy Schraen, en présence du secrétaire d'Etat Sébastien Lecornu, selon le ministère.
Les quotas pour ces chasses réalisées aux filets, à la glu, avec des pièges et des collets et de plus en plus critiquées, viennent d'être abaissés pour la saison 2018-2019 au niveau des prises réalisées l'an dernier.

réduction des prises
Pour le ministère, il s'agissait «d'entériner la tendance à la réduction progressive des prélèvements de ces espèces constatée depuis plusieurs années» lors de ces chasses pratiquées en Gironde, dans les Landes, le Lot-et-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, PACA ou encore les Ardennes et qui concernent les alouettes, les grives, les merles, les vanneaux et les pluviers dorés. Aucune mention n’est faite sur la dramatique diminution observée, ces dernières années, chez les populations d’oiseaux françaises.

chasseurs et antichasse

L’Hôtel de Roquelaure indiquait aussi que la réflexion sur l'évolution de ces chasses traditionnelles se poursuivrait «pour une meilleure prise en compte de la souffrance animale». «On souhaite rediscuter les quotas et la possibilité de modifier certaines choses», a fait savoir Willy Schraen, à l'AFP. François de Rugy recevra également les associations de protection de l'environnement sur ce sujet. Pour Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), «on a assez joué au chat et à la souris» concernant la gestion de ce type de chasse.

Le ministère rappelle que dans le cadre de la réforme de la chasse, initiée par le secrétaire d'Etat Sébastien Lecornu, l'Etat prévoit la création d’un établissement reprenant les missions de l’ONCFS et l’AFB.Un préfigurateur devrait être nommé dans les prochaines semaines.


 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus