Royaume-Uni: un été sur deux sera caniculaire en 2050

Le 27 novembre 2018 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
A Londres, une montée des eaux jusqu'à 1,15 m
A Londres, une montée des eaux jusqu'à 1,15 m
DR

Un climat océanique, doux en hiver, frais en été: avec le réchauffement climatique, le Royaume-Uni s’en éloigne rapidement. L’été caniculaire qu’il a connu cette année devrait devenir la norme en 2050, révèle le bilan annuel publié lundi 26 novembre par le Met Office.

Comme partout ailleurs, le réchauffement climatique au Royaume-Uni n’est plus une menace future: il est déjà très manifeste, comme le rappelle le rapport UK Climate Projections 2018. Sur la décennie écoulée (2008-17), la température moyenne a été de 0,8°C supérieure à ce qu’elle était sur la période 1961-1990, et 9 des 10 années les plus chaudes qu’a connues le pays sont survenues après 2002.

Jusqu’à +5,4°C en été

Les experts du Met Office ont calculé l’évolution du climat britannique au cours du 21ème siècle, selon plusieurs scénarios fixés par le Giec[i]. Avec les plus pessimistes, les RCP8.5 (qui prévoient une hausse thermique moyenne de 4,3°C d’ici à 2100), les étés britanniques pourraient se réchauffer jusqu’à +5,4°C, les hivers de +4,2°C.

Exceptionnel au cours de la période 1981-2000 (avec une probabilité inférieure à 10%), un été aussi chaud que celui de 2018 présente désormais une fréquence comprise entre 10% et 20%. En 2050, elle devrait atteindre 50%, soit un été sur deux.

Etés secs, hivers plus humides

Les précipitations estivales pourraient diminuer jusqu’à 47% d’ici à 2070, tandis que les hivernales grimperaient jusqu’à +35%, engendrant toujours plus d’inondations.

Forte menace pour ce pays insulaire, la montée du niveau de la mer sera plus forte au sud qu’au nord du pays. A Londres, la gamme probable d’augmentation se situe entre 0,53 m et 1,15 m en cas de scénario RCP8.5, contre 0,3 m à 0,9 m à Edimbourg.



[i] Giec: groupe d’expert intergouvernemental sur l’évolution du climat