Royaume-Uni: projet de restauration d’une vaste zone humide

Le 10 octobre 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Faire en sorte que la côte, la faune et la flore sauvages de l'Essex s'adaptent au changement climatique et à la montée du niveau de la mer. C'est l'objectif d'un plan de 12 millions de livres sterling (17,4 millions d'euros) (1) proposé par l'association de protection des oiseaux et d'espèces sauvages RSPB, et qui a pour but de restaurer une vaste zone humide près de la côte. Il s'agirait du projet le plus important d'Europe dans ce domaine.

«RSPB travaille à la transformation en marais salants côtiers, comme auparavant, d'une grande zone de terres agricoles arables à Wallasea Island, au coeur d'un estuaire international important. Cela créera une zone humide en mosaïque de vasières et de marais salants, de lagunes profondes et de pâturages», indique l'association dans son communiqué. La question des financements reste toutefois en suspens, et davantage d'études sont nécessaires pour planifier les transformations.

Il y a 400 ans, la zone située près de la côte de l'Essex abritait 30.000 hectares de marais salants, contre 2.500 actuellement. En 2006, le Defra (2), équivalent du ministère de l'environnement français au Royaume-Uni, a déjà procédé à la création d'une zone humide de 115 hectares, voisine de celle que souhaite aujourd'hui transformer RSPB.



(1) «The RSPB Wallasea Island Wild Coast Project»

(2) Department for environment food and rural affairs




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus