Royal autorise les premiers parcs éoliens marins

Le 09 juillet 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Areva va pouvoir installer plus de 120 turbines de 8 MW.
Areva va pouvoir installer plus de 120 turbines de 8 MW.
Areva

La transition énergétique débute discrètement. Il aura fallu deux arrêtés, publiés au Journal officiel de mercredi 9 juillet, pour que l’éolien français se jette enfin à l’eau.

Ces deux textes autorisent formellement les sociétés Les éoliennes en mer de Dieppe-Le Tréport et Les éoliennes en mer de Vendée à exploiter leur parc éolien.

Constitués de GDF Suez, d’EDF Renewables, de Neoen Marine et d’Areva, ces deux consortiums prévoient de développer deux parcs éoliens offshore d’une puissance unitaire de 496 mégawatts (soit 124 turbines pour les deux parcs), au large du Tréport (Seine Maritime) et de l’île d’Yeu (Vendée). Leur mise en service n’est toutefois pas envisagée avant 2021.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus