Roland-Garros: 15-0 pour les serres d’Auteuil

Le 06 mars 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le ontre-projet préserve les serres d'Auteuil, tout en étant plus grand et moins cher
Le ontre-projet préserve les serres d'Auteuil, tout en étant plus grand et moins cher

Les serres d’Auteuil pourraient être préservées des balles de tennis… Après l’annulation par le tribunal administratif de Paris, le 28 février, de l’extension du stade de Roland-Garros sur le domaine horticole parisien, en partie classé Monument historique, les associations ont présenté, ce 6 mars, un projet alternatif aux plans de la Fédération française de tennis (FFT).

Ce plan B, qui préserve les serres d’Auteuil, est proposé par la Société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France (SPPEF) et par Vieilles maisons françaises (VMF). Il bénéficie du soutien de France Nature Environnement.

En fait, une première version de ce projet a été mise au point en mai 2012. «Le projet a ensuite été peaufiné, complété et chiffré précisément, grâce à la collaboration d’un ingénieur des Ponts-et-Chaussées», explique SPPEF.

Il prévoit de couvrir une partie de l’autoroute A13 sur une superficie de 6.400 mètres carrés, auxquels s’ajoutent 4.500 m2 de l’avenue de la porte d’Auteuil, dont la circulation sera déviée, ainsi qu’une extension du court n°1. Coût total estimé: 52 millions d’euros, au lieu des 340 M€ du projet porté par la mairie de Paris et la FFT, qui prévoit de construire un court de 5.000 places sur le site des serres d’Auteuil.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus