Roissy : « Mieux évaluer les nuisances ressenties par les riverains »

Le 09 novembre 2010 par Sabine Casalonga
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

En partenariat avec Bruitparif et l’association allemande Eans, l’Association de défense contre les nuisances aériennes (Advocnar) a lancé mardi 9 novembre à Saint-Prix (Val d’Oise) un projet de réseau indépendant de mesure du bruit autour des aéroports de Roissy-CDG et du Bourget. Porte-parole de l’Advocnar, Alain Péri présente son projet.

Pourquoi créer un tel réseau de mesure ?

Il s’agit de mieux évaluer les nuisances ressenties par les riverains et d’instaurer un dialogue avec les pouvoirs publics. Les seules mesures de bruit réalisées aujourd’hui autour de Roissy sont contrôlées par Aéroport de Paris et ne permettent pas d’apporter ces réponses. L’implantation de stations de mesure permettra de vérifier la pertinence des demandes d’indemnisation pour l’insonorisation des logements situés à la frontière extérieure du Plan de gêne sonore (PGS). Les municipalités sont régulièrement harcelées par leurs citoyens à ce sujet. Ce réseau permettra d’examiner si le bruit ressenti par les habitants correspond à une valeur objective. Ensuite, une discussion pourrait s’ouvrir avec les pouvoirs publics en vue de faire évoluer les frontières du PGS. Elaborés il y a plusieurs années, ces plans ne tiennent pas compte des modifications récentes des trajectoires des avions.

Quid de vos partenaires ?

Nous avons choisi de nous appuyer sur l’expérience de l’association allemande Eans qui est à l’origine de l’implantation d’un réseau européen de 230 stations de mesure dans une quinzaine d’aéroports - incluant ceux de Bâle-Mulhouse, Francfort et Marseille - dont les résultats sont mis en ligne sur leur site et celui de l’Advocnar.

Nous avons également décidé d’unir nos forces avec celles de Bruitparif qui pilote le projet Survol de surveillance de l’exposition au bruit et à la pollution atmosphérique des riverains des trois aéroports parisiens [voir le JDLE]. Complémentaire, le projet de l’Advocnar permettra de densifier le réseau de mesure de Bruitparif.

Quand sera-t-il mis en place et avec quels financements ?

Une cinquantaine de stations devraient être implantées autour de Roissy et du Bourget, pour un coût à l’unité variant entre 3.000 et 6.500 euros dont le financement devrait être assuré par les communes, les départements et la Région. Outre l’appareil déjà en fonctionnement à Saint-Prix, deux autres démonstrateurs devraient être installés d’ici la fin de l’année. Une dizaine de stations seront ensuite mises en place au premier trimestre 2011. Les mesures réalisées par la station-pilote de Saint-Prix révèlent des niveaux sonores un peu plus élevés que ceux prévus par le PGS.

Où en sont les discussions sur la Charte de Roissy ?

Un premier rapport d’étape devrait être publié le 25 janvier 2011. Nous avons beaucoup travaillé au sein des commissions et la durée de ces discussions est un bon signe pour aboutir à des résultats intéressants. Parmi les points-clés, outre le relèvement de l’altitude des vols qui sera mis en place à Roissy au deuxième semestre 2011, figurent l’élimination des avions les plus bruyants, l’étude des procédures de descente en continu et la réduction du bruit des vols de nuit. Si l’ensemble de ces mesures se concrétisent, cela représentera une amélioration significative pour les riverains

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus