Robin des bois s’oppose au démantèlement du Clémenceau à Bordeaux

Le 30 janvier 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'association de protection de l'environnement estime insuffisantes les garanties environnementales concernant le centre de démantèlement de navires situé sur le port autonome de Bordeaux (Gironde) qu'a présenté, lundi 28 janvier, Veolia propreté (1). Dans un communiqué du 29 janvier, Robin des bois exprime «des réserves» concernant la sécurité de la navigation «dans un estuaire biologiquement sensible et émaillé d'activités à risque». L'ONG ne se satisfait pas non plus de la surveillance de la qualité de l'environnement «autour du site et surtout dans les eaux et écosystèmes associés de la Garonne».

«Cette annonce qui intervient avant le résultat de l'appel d'offres sur le Clemenceau ne doit en aucun cas peser sur l'évolution de cette procédure. D'autres ports et d'autres équipements mieux placés sur le plan géographique peuvent utilement postuler au démantèlement des navires», conclut Robin des bois.



(1) Voir l'article du JDLE «Veolia se positionne sur le démantèlement des navires»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus