Risques chimiques émergents au travail: les nanoparticules en tête

Le 31 mars 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les nanotechnologies figurent en première place des risques chimiques émergents pour les travailleurs en Europe, selon un récent rapport de l’Agence européenne de la sécurité et de la santé au travail (Osha) (1). Les 49 experts européens à l’origine de ce rapport estiment urgente la mise en place de dispositifs de protection des salariés vis-à-vis des nanoparticules.

Isocyanates, résines époxy, fumées de diesel et fibres minérales ont également été identifiés comme quelques-uns des 10 principaux risques chimiques émergents susceptibles d’accroître le risque de maladies professionnelles (allergies, asthme, troubles de la fertilité et cancers) dans l’industrie chimique mais pas uniquement. La gestion des déchets, la construction et les services (ménages, soins à domicile) sont les secteurs les plus concernés par ces nouveaux risques. Près de 15% des travailleurs européens déclarent que la manutention de produits chimiques représente 25% de leur temps de travail.

L’exposition aux substances dangereuses serait à l’origine de 74.000 décès liés au travail chaque année en Europe, soit 10 fois plus que le nombre de décès par accident du travail. «De nombreuses entreprises, en particulier les PME et les sous-traitants, ne prennent pas suffisamment en considération l’élimination ou la substitution des substances à risque», souligne Jukka Takala, directeur de l’Osha dans un communiqué.

L’Osha rappelle que les produits chimiques sont également responsables de plus de 80% des maladies de peau, sans pourtant qu’existent des valeurs-limites d’exposition. Quant aux substances reprotoxiques –capables d’altérer les fonctions reproductrices- leur prise en compte serait encore trop rare au travail.

L’Osha souligne enfin l’importance de l’évaluation du risque réel lié à une exposition simultanée à de multiples substances. Une large étude sur les risques professionnels liés aux nouvelles technologies sera lancée en 2009 pour une période de 10 ans.

(1) «Forecast on emerging chemical risks related to occupational safety and health», rapport de l’Osha


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus