Risques cardiaques dans le secteur du bâtiment

Le 28 février 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une étude suédoise publiée sur le site Occupational and environmental medicine online (1) montre que l'exposition professionnelle des ouvriers du bâtiment aux polluants de l'air, en particulier les émissions de gazole, augmente le risque de développer une maladie ischémique du coeur (2). En revanche, aucune augmentation significative de risque n'a été observée concernant les maladies cérébrovasculaires.

Les auteurs ont obtenu ces résultats en considérant sur la période 1971-2002 un groupe de 176.309 hommes suédois exposés aux polluants de l'air travaillant dans la construction, et un autre groupe de  71.7778 travailleurs non exposés. L'exposition à des produits comme l'amiante, les poussières de ciment et les vapeurs de solvants a été déterminée en particulier pour le milieu des années 1970. Pour tous les types d'exposition aux polluants de l'air, le risque de développer une maladie ischémique du coeur est 13% plus élevé pour les travailleurs exposés que pour les non exposés. Par exemple, le risque est 7% plus élevé lors d'une exposition aux poussières inorganiques et 5% plus élevé pour les émanations gazeuses (18% pour les émissions de gazole).



(1) Occupational exposure to particulate air pollution and mortality due to ischemic heart disease and cerebrovascular disease, Kjell Torén et al., publié en ligne le 15 février 2007

(2) L'ischémie est la diminution ou l'interruption de l'irrigation sanguine d'un organe ou tissu




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus