Révision de l’étiquette énergie: les associations toujours inquiètes

Le 20 février 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
«L’étiquette énergie européenne [est] menacée par les intérêts des fabricants», s’indignent le Comité de liaison des énergies renouvelables (Cler), le Réseau action climat-France (Rac-F), les Amis de la Terre et Greenpeace dans un communiqué publié mercredi 18 février.

Le Bureau européen de l’environnement (BEE) s’en était déjà ému en octobre dernier (1): la révision de l’étiquette énergie file un mauvais coton. Apposée sur un certain nombre d’appareils domestiques, la fameuse étiquette permet de se rendre compte de leur degré d’efficacité énergétique, notée entre A et G sur un dégradé de couleurs allant du vert au rouge foncé. Elle a été mise en place dans l’Union européenne par une série de directives, dont la pièce maîtresse date de 1992 (2).

La Commission souhaite créer de nouvelles classes au-dessus de A, mêlant chiffres et lettres: A1, A2, A3… «C’est rendre à coup sûr l’étiquette incompréhensible et tromper le consommateur, puisque la classe A n’aurait plus aucune valeur de référence», indiquent les associations.

L’étiquette énergie souffre en effet d’un vrai problème: de plus en plus de produits rentrent dans la catégorie A, qui ne permet plus de distinguer ceux qui sont les plus performants. «Le bon sens consisterait tout simplement à garder l’échelle bien connue de A à G en la rééchelonnant régulièrement», selon les associations. Mais les industriels craignent un déclassement de leurs produits lors des révisions.

Les Etats membres doivent se prononcer dans les prochains jours sur la révision de l’étiquette. «L’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et la Pologne paraissent prêtes à trahir l’information du
consommateur pour faire plaisir aux seuls industriels. La France est hésitante», croient savoir les associations.

(1) Dans le JDLE «Les consommateurs européens rejettent la nouvelle étiquette énergie»
(2) Directive 92/75/CEE concernant l'indication de la consommation des appareils domestiques en énergie et en autres ressources par voie d'étiquetage et d'informations uniformes relatives aux produits


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus