- 

Repsol, un autre pétrolier passe à l’électrique

Le 28 juin 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Aux carburants pétroliers, Repsol peut ajouter l'électricité.
Aux carburants pétroliers, Repsol peut ajouter l'électricité.
Repsol

Le pétrogazier espagnol quadruple sa capacité de production et s’achète une clientèle.

 

Total n’est plus la seule compagnie pétrolière à se lancer dans le marché de l’électricité. Mercredi 27 juin, Repsol a annoncé le rachat d’actifs non régulés de Viesgo, ex-filiale d’E.ON en Espagne.

BP passe au véhicule électrique. Le pétrogazier britannique vient de racheter Chargemaster, le plus important exploitant de bornes de recharge de véhicules électriques du Royaume-Uni. La future BP Chargemaster dispose de 6.500 bornes et prévoit d’installer de nombreuses installations à recharge ultra-rapide.

Pour 750 millions d’euros, le pétrolier ibérique s’offre donc trois centrales hydroélectriques de 700 mégawatts (MW) de capacités totales et les deux centrales à cycle combiné à gaz d’Escatron et d’Algesiras (1.650 MW).

Ces capacités s’ajouteront aux 600 MW déjà exploités par le groupe. Repsol récupère aussi (et surtout) les 750.000 clients servis par Viesgo.

Dans un communiqué, Viesgo indique vouloir recentrer ses activités sur la vente d’électricité d’origine renouvelable et sur les activités régulées.

A l’horizon de 2025, Repsol prévoit de fournir de l’électricité et du gaz à 2,5 millions de clients et de disposer d’un parc de production d’électricité de 4.500 MW.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus