Reprise des négociations climatiques

Le 17 mai 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Lundi se sont ouvert à Bonn les dernières grandes négociations avant la tenue, en décembre prochain au Canada, de la première COPMOP.

Au menu des experts, jusqu'au 27 mai, l'aide aux pays pétroliers, l'amélioration du système des mécanismes de développement propre, la politique française en matière de puits de carbone et la fréquence de publication des statistiques climatiques des pays en développement. Ces débats techniques seront précédés, lundi et mardi, par le séminaire d'experts gouvernementaux sur l'après 2012, qui avait été annoncé lors de la COP 10 de Buenos Aires.

Lors de l'ouverture du séminaire gouvernemental, le négociateur climatique américain s'est déclaré opposé à la mise en place d'une taxation climatique des émissions de gaz à effet de serre de l'aviation commerciale. Contredisant les souhaits européens, Harlan Watson a expliqué que l'aviation civile américaine subissait encore le contrecoup du 11 septembre 2001 et que cette activité n'était pas en croissance aux Etats-Unis. Lors d'une réunion informelle, les 13 et 14mai, les ministres européens des Finances se sont prononcés en faveur d'une taxe sur les billets d'avion.

Bien qu'elle n'ait pas ratifié le protocole de Kyoto, l'Australie s'est dit ouverte mardi à «des solutions à long terme» pour combattre le changement climatique, au second jour du séminaire climatique de Bonn, consacrée à l'après 2012. «L'Australie est intéressée à la mise au point de solutions sur le long terme concernant le changement climatique et souhaite que de nouveaux progrès soient accomplis»dans ce domaine, a déclaré l'ambassadrice australienne pour l'Environnement, Jan Adams. Ces progrès, a-t-elle poursuivi, devront concerner aussi bien la réduction des émissions de GES que l'adaptation au changement climatique.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus