Renouvelables: forte baisse des investissements mondiaux

Le 10 avril 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Nordsee One est le gros investissement "renouvelable" du premier trimestre.
Nordsee One est le gros investissement "renouvelable" du premier trimestre.
RWE

Ce n’est pas encore catastrophique. Mais c’est déjà inquiétant. Le montant des investissements mondiaux en faveur des énergies renouvelables a fortement reculé au cours du premier trimestre 2015.

Selon Bloomberg New Energy Finance (BNEF), les énergéticiens ont investi 50,5 milliards de dollars (47 milliards d’euros), ces trois derniers mois: un chiffre en baisse de 15% par rapport à la même période en 2014. Très loin aussi du chiffre d’affaires comptabilisé à l’issue du dernier trimestre 2014: 67,6 Md$ (63 Md€).

Comment expliquer pareille dégringolade? Par l’évolution des taux de change, avancent les experts de BNEF. Depuis l’année passée, le dollar américain s’est apprécié de 15% vis-à-vis des principales monnaies d’échange et de 29% par rapport à l’euro. Ce qui a mécaniquement renchéri le prix des équipements libellés en dollars.

le boom sud-africain

Autre effet conjoncturel: l’effondrement du prix des hydrocarbures et la baisse des cours du charbon, qui ont pu dissuader certains électriciens d’investir dans les énergies décarbonées.

A peu près partout, donc, les investissements ont diminué: Brésil (-62% par rapport au premier trimestre 2014), Europe (-30%), Chine (-24%). Trois pays seulement sauvent l’honneur: l’Inde (+59%), les Etats-Unis (+2%), mais surtout l’Afrique du Sud. Pretoria a consacré ces trois derniers mois 3,1 Md$ aux énergies renouvelables, contre rien du tout en 2014.

Durant le trimestre, les plus gros investissements ont été le parc éolien marin allemand Nordsee One (1,3 Md$, pour 322 mégawatts), la centrale solaire sud-africaine Xina Solar One (888 M$ pour 100 MW) et le parc éolien américain Apex Kay (427 M$ pour 300 MW).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus