Renault s’offre une voiture électrique chinoise

Le 21 décembre 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
JMEV devrait prochainement tomber dans l'escarcelle de Renault.
JMEV devrait prochainement tomber dans l'escarcelle de Renault.
JMEV

<

 

On peut ne plus avoir de PDG et continuer à faire ses emplettes de Noël. C’est le cas de Renault. Le constructeur français a annoncé, jeudi 20 décembre, avoir pris une participation significative dans le capital de JMEV, petit constructeur chinois de véhicule électrique.

Détenu jusqu’à présent par JMCG, JMEV est spécialisé dans la production de SUV électriques. Cette année, l’industriel prévoit de vendre 50.000 voitures sur le marché chinois: 32% de mieux qu’en 2017.

Les raisons de l’appétit du géant français? L’appétence des consommateurs chinois pour le véhicule électrique. Une dynamique qui ne devrait pas faiblir de sitôt.

contraintes chinoises

La législation locale impose, en effet, à tous les constructeurs automobiles d’électrifier progressivement leur gamme. Dès l’an prochain, 10% des véhicules neufs mis sur le marché chinois devront être électriques. Ce taux grimpera à 12% l’année suivante et à 20% en 2025. Les entreprises qui n’atteindraient pas leurs objectifs devront acheter des crédits d’émission auprès de leurs concurrents.

En 2019, Renault devra donc vendre 40.000 voitures électriques pour se conformer à la réglementation de l’Empire du Milieu. En intégrant la production de JMEV, ce but devrait être facilement atteint, si les autorités chinoises donnent leur accord à l’entrée du Français dans le capital de son partenaire. Renault prévoit aussi de lancer trois nouveaux modèles électriques dédiés au marché chinois d’ici à 2022.

Alliances et nouveaux modèles

En août 2017, l’alliance Renault-Nissan a aussi forgé une co-entreprise avec le constructeur chinois Dongfend Motor pour accroître sa production de voitures zéro émission.

Leurs concurrents font peu ou prou la même chose. Ford a noué des liens étroits avec Zotye Automobile pour produire sur place des voitures électriques. Juste le temps pour le constructeur américain d’introduire sur le plus grand marché automobile du monde les 15 modèles électriques et hybrides qui doivent être développés d’ici à 2025.

Fiat Chrysler, Honda et Mitsubishi se contentent d’acheter des voitures produites par Guangzhou Automobiles et d’y apposer leur logo.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus