Rejet du recours contre le Center Parcs du Rousset

Le 18 juillet 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Comme à Roybon, le projet du Rousset vise à créer une bulle aqualudique chauffée à 29°C toute l'année
Comme à Roybon, le projet du Rousset vise à créer une bulle aqualudique chauffée à 29°C toute l'année

Le tribunal administratif de Dijon a rejeté, le 25 juin, un recours contre le plan local d’urbanisme du Rousset (Saône-et-Loire), qui ouvre la voie à un projet de Center Parcs sur la commune.

 

Pour les deux associations à l’origine du recours en annulation, Savoir comprendre agir et le Comité départemental de protection de la nature de Saône-et-Loire, le projet du groupe Pierre & Vacances met en péril l’étang du Rousset, classé Natura 2000, et situé à proximité.

L’argument n’a pas été retenu par les magistrats, qui estiment que le PLU contient «des prescriptions destinées à autoriser l’implantation d’un ensemble d’hébergement et d’équipements de loisirs (…) tout en préservant les zones naturelles environnantes, notamment le site Natura 2000, en maintenant la biodiversité et en limitant l’impact des constructions sur le paysage». Les associations pourraient toutefois faire appel.

La commune du Rousset, qui a fusionné avec sa voisine Marizy en 2016, devrait pour sa part adopter un nouveau PLU d’ici à fin 2019, qui reprendra «point par point» les termes du précédent, selon son maire Emmanuel Rey.

Les projets de Center Parcs n’en ont pas moins du plomb dans l’aile sur le territoire. Celui de Roybon (Isère) a été abandonné en 2016 suite aux annulations successives prononcées par la justice, la dernière en date provenant de la Cour administrative d’appel de Lyon.



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus