Région méditerranéenne: agir vite contre les pénuries d’eau

Le 22 avril 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Lors d’une conférence qui a eu lieu le 16 avril à Bruxelles à l’occasion du deuxième anniversaire du partenariat européen pour l’eau (EWP), des experts de plusieurs pays européens et du Moyen-Orient ont abordé les actions à mettre en œuvre pour lutter contre le manque d’eau dans la région méditerranéenne. La députée européenne Cristina Gutiérrez-Cortines (PPE-DE Espagne), qui a organisé ce débat ayant pour thème «Comment faire face à la pénurie des ressources en eau dans un contexte de réchauffement climatique global?», a appelé à l’application urgente de mesures au niveau européen. Selon elle, «une réduction ou une suppression des activités agricoles dues à un manque d’eau réduira les capacités de l’Union européenne à produire des aliments de qualité (fruits, légumes, vin, huile d’olive) et la disparition du couvert végétal de la région méditerranéenne affaiblira sa capacité à absorber les émissions de CO2». La députée est favorable à des mesures comme le transfert d’eau entre rivières et la création de réservoirs, plutôt que la mise en place d’usines de dessalement. Elle estime que la Commission européenne doit écouter les zones touchées par des pénuries d’eau car elles savent ce qui doit être fait pour gérer les ressources.

Par ailleurs, selon le site d’informations européennes Euractiv, le manque d’eau au Moyen-Orient a également été discuté, et Bernard Zamaron, délégué général du Centre Robert Schuman, a suggéré la création d’une communauté de l’eau du Moyen-Orient sur le modèle de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (Ceca) .



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus