Refonte de Seine aval: les résultats du débat public

Le 25 février 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La commission particulière du débat public (CPDP) chargée d’animer le débat de 2007 sur le projet de refonte de la station d’épuration Seine aval située à Achères (Yvelines) a présenté son compte rendu le 20 février.

Plusieurs élus et associations du territoire ont jugé que le débat était biaisé car il ne remettait pas en question la capacité de 1,5 million de mètres cubes par jour (m3/jour) posée comme postulat par le Syndicat interdépartemental d’assainissement de l’agglomération parisienne (Siaap) et l’Agence de l’eau Seine-Normandie (AESN). Même si, selon lui, le niveau de nuisance n’est pas lié à la capacité, le Siaap s’est toutefois montré disposé à diminuer la capacité prévue de la station, sous réserve que les maires raccordés à son réseau accueillent des stations d’épuration et réalisent une meilleure gestion des eaux pluviales sur leur territoire. L’AESN estime de son côté que la capacité de 1,5 million de m3/jour n’est pas négociable, car c’est «l’optimum technico-économique défini en 1997 par plusieurs institutions (AESN, Siaap, conseil régional de l’Ile-de-France, Etat) et après une longue et profonde concertation avec les associations et élus des territoires concernés».

Autre point de débat: des élus et riverains ont critiqué l’argument selon lequel la refonte de Seine aval est urgente pour répondre à la directive-cadre sur l’eau (DCE) de 2000. Selon eux, les objectifs fixés par la DCE «concernent le milieu naturel et non directement la station», et la refonte de la station ne contribuera donc pas seule à l’atteinte de l’objectif de la DCE.

Enfin, les acteurs du débat se sont prononcés en faveur d’un «camouflage» de la station afin de favoriser son insertion paysagère. L’idée de toits végétalisés a notamment été retenue.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus