Recyclage des navires: la France ratifie la convention de Hong Kong

Le 08 juillet 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Plus de 1.000 vieux navires sont démantelés chaque année dans des conditions déplorables
Plus de 1.000 vieux navires sont démantelés chaque année dans des conditions déplorables

La France a déposé, le 2 juillet, sa ratification de la convention de Hong Kong sur le recyclage des navires auprès du secrétariat général de l’Organisation maritime internationale (OMI).

Cette ratification constitue un pas supplémentaire vers un recyclage des navires en fin de vie plus respectueux de la santé des travailleurs et de l’environnement. Adoptée le 15 mai 2009 par l’OMI, la convention de Hong Kong érige en effet 25 mesures favorisant l’inventaire des matières dangereuses (amiante, PCB, CFC, métaux lourds et hydrocarbures) à bord des navires de commerce battant pavillon d’un Etat partie ou y faisant escale, l’élaboration de plans de recyclage ou encore d’un système d’autorisations des installations de démantèlement. Selon l’ONG Robin des bois, plus de 1.000 vieux navires sont recyclés chaque année dans le monde pour la récupération des ferrailles. La plupart d’entre eux sont envoyés en Inde, au Bengladesh, en Chine, au Pakistan et en Turquie, où ils sont démantelés dans des conditions sanitaires et environnementales souvent déplorables.

 

Incertitudes sur l’entrée en vigueur

La convention de Hong Kong ne sera toutefois pas applicable avant plusieurs années. Le texte précise en effet qu’elle entrera en vigueur 24 mois après sa ratification par un minimum de 15 pays représentant 40% du tonnage mondial, et dont le volume annuel maximal de recyclage, au cours des 10 dernières années, représente au moins 3% du tonnage brut des flottes desdits Etats. La France est le troisième pays à ratifier la convention, après la Norvège et le Congo-Brazzaville, selon la délégation française auprès de l’OMI.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus