Recy’go : quand la RSE est vecteur d'innovation et de performance économique

Le 02 décembre 2014
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email


PUBLI-RéDACTIONNEL  

Engagée dans le développement responsable, La Poste est poussée à innover pour répondre aux enjeux environnementaux et sociaux de notre époque. Et les services issus de cette stratégie, comme la Lettre verte ou Recy’go, le service de recyclage des papiers de bureau, ont rencontré les attentes des clients.

L'engagement dans la RSE, la responsabilité sociétale des entreprises, est au cœur de la stratégie du Groupe La Poste. C'est même, dans un contexte de crise et de mutation en profondeur de notre société, un vecteur d'innovation et un élément différenciant pour s'imposer. Les clients attendent des réponses toujours plus fines à leurs besoins, notamment des offres responsables et au meilleur rapport qualité/prix. Conscient de ces défis, La Poste a choisi la RSE comme clé de voûte d'une transformation profonde de ses processus internes comme de son offre clientèle. C’est ce qu’explique Marie Lloberes, directrice générale exécutive du Courrier : « La RSE nous pousse à l’innovation ! Elle nous stimule pour être davantage à l’écoute de nos clients et proposer des offres responsables conformes à leurs attentes. »

C'est aussi envers les clients que La Poste innove en inventant des offres responsables : ainsi la Lettre verte, qui ne prend pas l'avion, ou encore le service Recy'go, qui propose aux entreprises la collecte des papiers de bureau, par les facteurs, en vue de recyclage. Dans un contexte où le papier des PME était peu recyclé, l’offre a déjà séduit plus 2 400 entreprises représentant plus de 50 000 salariés. Chacun d’entre eux a contribué à la collecte de 13 000 tonnes de papiers qui ont pu être recyclées en France.

Pour proposer Recy’go, La Poste a créé un contenant spécifique de collecte : l’Éco’belle. Elle adapte le cas échéant les tournées des facteurs pour que la collecte se fasse avec un coût additionnel en CO2 quasi nul.

Et pour que ses offres bénéficient du meilleur rapport qualité-prix, La Poste a repensé complètement ses processus. L'entreprise a investi dans des bâtiments HQE (Haute qualité énergétique) et dans les véhicules électriques au point d’être la première flotte au monde. Elle a repensé sa politique d'achats pour favoriser les achats utiles. Avec près de 9 millions d’€ HT d’achats utiles[1] en 2013 auprès du secteur du travail protégé et adapté, le Groupe La Poste figure dans le Top des entreprises qui contribuent le plus au chiffre d’affaires des ESAT et des Entreprises Adaptées.

Le Groupe s'engage également à pratiquer un management responsable, plus attentifs aux collaborateurs, avec des efforts importants pour promouvoir notamment la parité et la diversité.

La conviction de Marie Lloberes est forte : « Ce n’est qu’en ayant une approche durable dans le temps que nous produirons de la performance économique et de la performance globale ».



[1] Montant HT d’achats utiles : part des achats correspondant au travail effectif de personnes en situation de handicap.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus