Recy’go, quand la pertinence rencontre la responsabilité

Le 09 décembre 2014
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email


PUBLI-RéDACTIONNEL  

Prestation de collecte de papiers de bureau, Recy’go apporte la preuve qu’il est possible d’être à la fois pertinent économiquement, et simultanément porteur d’une démarche de responsabilité sociétale.

Voici des années que les recycleurs de papier regrettent que le gisement des papiers de bureau soit sous exploité. De fait, selon l’Union française des industries de cartons, papiers et celluloses (Copacel), ils n’en reçoivent que 230 000 tonnes par an alors que le gisement est évalué à près de 8500 000 tonnes. Où est la différence ? Dans nos poubelles, jetée, perdue... C’est de ce simple constat que s’est emparé la Délégation à la Transition Energétique du Groupe La Poste pour construire Recy’go. « Tant d’un point de vue économique qu’écologique et même social puisque des emplois sont en jeux, ce gâchis nous est évidemment apparu insupportable. D’où  Recy’go, qui se présente comme une offre commerciale pertinente puisqu’elle englobe ces différents aspects. Pertinente aussi du point de vue de  La Poste, entreprise de réseau, particulièrement bien placée pour  s’adresser à toutes les entreprises, et notamment les PME, soit là ou le niveau de collecte actuelle est le plus perfectible » explique Sophie-Noëlle Némo, directrice de la Délégation.

 

Le fonctionnement de Recy’go est très simple : des contenants de collecte individuels (les Eco’belles®) sont installés dans les entreprises clientes et mis à la disposition des salariés qui assurent un premier niveau de tri. Une fois pleines, les Eco’belles® sont vidées par le personnel de ménage dans des bacs La Poste, qui sont ensuite et pris en charge par les facteurs au cours de leur tournée. Les papiers sont triés plus finement dans des entreprises du secteur de l’insertion par l’activité économique et le travail adapté, puis enfin confiés à des papetiers recycleurs exclusivement situés en France,.

 

Née en 2012, Recy’go est en phase de croissance rapide. Depuis le lancement, c’est près de 22000 tonnes de papier qui ont été livrées aux papetiers recycleurs. En 2018, le rendez-vous est d’ores et déjà fixé, La Poste espère en fournir  50 000 tonnes... Un engagement fort qui a suscité la prolongation, en mars dernier, de l’accord cadre signé entre La Poste et la Copacel en 2013. Accord qui garantit la transformation utile des papiers collectés par les facteurs, et donc la pérennité économique du dispositif ; accord qui réunit aussi les deux acteurs dans l’ambition de développer et pérenniser une filière économique écologique, mais aussi créatrice d’emplois et de valeur partagée sur le territoire français.

 

« Fort de notre succès, nous allons bientôt élargir notre offre en proposant à nos clients Recy’go de collecter et de recycler également leurs cartons » annonce Sophie-Noëlle Nemo. Avec Recy’go, nous construisons une offre à la pertinence économique globale, et qui prouve  la capacité de La Poste à proposer de nouveaux produits  innovants, qui répondent à la volonté d’une proportion croissante d’entreprises de se soutenir  l’économie sociale et solidaire. « Et ce n’est pas le moindre des mérites de Recy’go que de permettre à ces entreprises de toutes tailles d’initier de telles démarches sans rien changer à leurs process ni à leur fonctionnement quotidien » conclut la Directrice.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus