Reconversion d’une décharge en site écologique

Le 04 janvier 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dix-huit hectares d’une ancienne décharge de matières toxiques vont être reconvertis en un lieu de villégiature et de tourisme écologique dans la ville de Mojkovac (Monténégro). Un défi qui coûtera 1,5 million d'euros, rapporte l’AFP le 4 janvier.

Pendant plus d'une décennie, 2,5 millions de tonnes de déchets toxiques provenant de la mine de zinc locale ont été abandonnées sur un terrain vague à quelque 90 kilomètres au nord de Podgorica, la capitale du Monténégro. Depuis, de nombreux cancers et maladies respiratoires ont été recensés dans le secteur.

Mais la ville souhaite effacer ce point noir qui se trouve sur un site naturel à la beauté exceptionnelle, entouré de parcs nationaux « où coule l'une des rivières les plus propres d'Europe, la Tara », précise l’AFP.

Selon les responsables locaux, les éléments toxiques de la décharge ont été stabilisés grâce à un programme d'assainissement entamé en 2007, soutenu par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et financé par les Pays-Bas[1]. La décharge a ainsi été « solidifiée », pour prévenir l'évaporation et le déversement de matières toxiques dans la Tara.

« La décharge doit maintenant être recouverte de gravier et d'humus, de façon à empêcher à tout jamais la dispersion de la poussière toxique », précise l’AFP. Quand l’air y sera plus respirable, le site pourra accueillir randonneurs et touristes.



[1] Programme de défense de l'environnement dans les Balkans occidentaux ayant pour objectif d'aider les régions affectées par la pollution industrielle.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus