Recommandations sur la gestion de la rareté de l’eau

Le 04 septembre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans un rapport publié cette semaine sur le site du ministère chargé de l'environnement, l'Inspection générale de l'environnement (IGE) et le Conseil général de l'agriculture, de l'alimentation et des espaces ruraux (CGAAER) établissent un certains nombre de préconisations concernant la mise en oeuvre du plan national de gestion de la rareté de l'eau. Les auteurs du rapport estiment que l'impact négatif des déséquilibres entre ressources et usages dans de nombreux bassins versants «sur l'atteinte du bon état des eaux, objectif majeur de la directive cadre sur l'eau, expose à moyen terme la France à de coûteux contentieux.»

Pour les éviter, sont préconisés notamment la réduction de l'irrigation, le développement de systèmes de production moins consommateurs d'eau, l'augmentation des ressources par la construction de retenues, l'application de la réglementation et de mesures financières incitatives, la gestion optimale des eaux, etc.

On trouve également, parmi les 17 recommandations finales, la suppression de la modulation des aides de la politique agricole commune (Pac) entre céréales en sec et céréales irrigués, l'élaboration de nouvelles mesures de désirrigation et le développement de la recherche sur le sorgho, «substitut le plus crédible au maïs».




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus