Recommandation de la Commission concernant les mesures de lutte contre la présence de Diabrotica virgifera virgifera Le Conte

Le 06 mars 2014 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 28/02/2014 Helene Raoult

Substances indésirables > Contaminants
 
Une recommandation de la Commission européenne du 6 février 2014 relative aux mesures de lutte contre la présence de "Diabrotica virgifera virgifera Le Conte" (Diabrotica) dans les zones de l’Union Européenne (UE) a été publié au JOUE L 38 du 7 février 2014.
Le "Diabrotica" est un insecte non indigène ravageur des cultures de maïs. Il s’est propagé et établi dans plus de la moitié des zones de culture du maïs de l’UE. La directive d'exécution 2014/19/UE du 6 février 2014 vient récemment de le supprimer de la liste des organismes nuisibles interdits dans tous les États membres établie par l'annexe I de la directive 2000/29/CE du 8 mai 2000 concernant les organismes nuisibles dont l'introduction et la dissémination doivent être interdites dans tous les États membres.
 
La Commission rappelle que les principes généraux de la lutte contre les ennemis des cultures et la prévention de l’apparition d’organismes nuisibles s'appliquent même si l'organisme nuisible a été supprimé de la liste. Ainsi, elle recommande aux États membres de continuer de lutter efficacement et durablement contre le "Diabrotica", en appliquant une surveillance effective au moyen de méthodes et d’instruments adéquats.
 
Selon la Commission, les méthodes biologiques, physiques et autres méthodes non chimiques durables doivent être préférées aux méthodes chimiques. Dès lors, les utilisateurs professionnels doivent favoriser les actions suivantes :
- l’assolement ;
- l’utilisation de biopesticides ;
- l’adaptation de la date des semis de maïs ;
- le nettoyage du matériel agricole et l’arrachage des pieds spontanés de maïs, ainsi que d’autres mesures d’hygiène.
La Commission précise, par ailleurs, que selon des études scientifiques, l'assolement est la technique la plus efficace pour enrayer la propagation du "Diabrotica" d'autant plus que l'assolement a un effet positif sur la qualité de l’air et de l’eau, et sur la biodiversité.
 
Pour information, en France, les listes des organismes nuisibles sont établies en application de l'article L. 251-3 du Code rural et de la pêche maritime. Selon cette disposition, il existe deux listes distinctes :
- la première énumère les organismes nuisibles contre lesquels la lutte est obligatoire en tous lieux de façon permanente ;
- la seconde regroupe les organismes nuisibles dont la pullulation peut présenter, à certains moments, un danger rendant nécessaires, dans un périmètre déterminé, des mesures particulières de défense.
 
Sources : Recommandation de la Commission du 6 février 2014 relative à des mesures de lutte contre Diabrotica virgifera virgifera Le Conte dans les zones de l’Union où sa présence est confirmée, JOUE L 38 du 7 février 2014
 
 
 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus