Recherche sur le recyclage des écrans à cristaux liquides

Le 06 septembre 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon un communiqué daté du 5 septembre, l'université de York se penche sur les problèmes causés par les déchets d'afficheurs à cristaux liquides (LCD). «La quantité de déchets LCD augmente à un rythme alarmant. Sachant que le traitement par enfouissement et l'incinération ne sont plus acceptables, nous avons besoin de solutions nouvelles», estime Avtar Matharu, du département de chimie de l'université d'York. Actuellement, il n'existe pas de techniques de récupération ou de solutions pour se débarrasser des écrans de calculatrices, de télévision ou de téléphones mobiles.

L'équipe, soutenue pas le ministère britannique en charge de l'industrie (DTI), développe une technologie permettant de récupérer le mélange de cristaux liquides que contiennent les appareils LCD. Ce mélange serait alors recyclé sous forme de différents LCD ou séparé en composants individuels pour la revente. Mais pour rendre sûr le système, les chercheurs doivent prendre en compte les risques encourus par les travailleurs, notamment celui de l'exposition à l'indium. Une étude japonaise datant de janvier 2005 avait indiqué que l'inhalation de cette substance présente dans des afficheurs, pourrait être à l'origine de troubles pulmonaires (1).



(1) Voir l'article du JDLE intitulé «Ecrans LCD: risques sanitaires dus à l'indium»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus